FAST FOOD NATION

Publié le

La Fabrique de Films

Réalisé par Richard Linklater


Avec Catalina Sandino Moreno, Greg Kinnear, Wilmer Valderrama

Date de sortie cinéma : 22 novembre 2006
Genre : drame/1h50

Don Henderson a un vrai problème. Il est responsable marketing de la chaîne des Mickey's Fast Food Restaurants, et de la viande contaminée a été découverte dans les stocks de steaks surgelés du fameux Big One, le hamburger vedette de la marque. Quittant ses confortables bureaux de Californie du Sud, il va découvrir les abattoirs et leurs employés immigrés, les élevages surpeuplés et les centres commerciaux de l'Amérique profonde et que ce sont les consommateurs qui se font bouffer par l'industrie du fast food et non l'inverse !

Luis Guzman, Ana Claudia Talancon, Catalina Sandino Moreno et Wilmer Valderrama. La Fabrique de FilmsPour ceux d’entre vous qui traînent souvent sur le net du côté des vidéos à sensations, peut-être que vous vous souviendrez d’une vidéo qui avait fait son buzz à un moment…celle tournée dans une usine de KFC, qui démontrait toute l’ignominie des traitements réservés aux poulets, de l’élevage à la nourriture, pour finir au zigouillage en règle afin de devenir des futurs chicken wings en puissance dans des box à emporter…on pouvait même signer une pétition où l’on s’engageait à ne plus être client de la chaîne de restaurants. Eh bien, ce Fast food nation fait partie de ces brûlots qui révèle les "secrets" de fabrication du "rêve américain"...si les acteurs ne sont pas au top, malgré la présence de Greg Kinnear, Ethan Hawke, KrisGreg Kinnear et Kris Kristofferson. La Fabrique de Films Kristofferson, Bruce Willis et même Avril Lavigne (oui, la chanteuse), les dialogues par contres sont très poussés et font grave réfléchir dans une scène finale qui en dit long quand on se remémore tout ce qui s'est dit (ou vu) durant le film (notamment les textes de Kristofferson et Willis). Avec une évidente logique, le film démontre que malgré le désir de certains, de faire bouger, et par la même occasion, changer les choses, toute tentative est désormais vouée à l’échec tellement tout le monde y a à gagner, y compris les pauv’petits clandestins passant la frontière pour quelques dollars de plus.

Ashley Johnson. La Fabrique de FilmsLe film possède donc une certaine force, malgré une évidente maladresse dans sa structure scénaristique...mais c'est l'occasion de voir la face cachée des usines d'abattage de bétails (certaines scènes sont assez cash,l'abattage des bovins, et pas du tout truquées où alors j'ai été sacrément berné).

Construit comme une dénonciation en règle, mais sur une fiction, du système de fonctionnement des fast food en général, si le film lorgne ouvertement du côté des enquêtes de Michaël Moore, il ne réussit pourtant pas à en avoir la même saveur.

Ceci dit, malgré quelques longueurs et maladresses dans la présentation des divers protagonistes de l’histoire, le film, malgré tous ses défauts difficilement contournables, se doit d’être vu pour prendre conscience de l’économie du monde…car à une moindre échelle, sur le seul territoire d’une ville perdue des Etats-Unis, pour celui qui suit bien l’histoire et qui assimile les dialogues, leEthan Hawke et Patricia Arquette. La Fabrique de Films film se révèle un miroir parfait du système économique mondial dans toute sa logique dégueulasse…et le pire, c’est que nous, simple citoyen à l’autre bout du monde, y participons malgré tout, calibrés que nous sommes par un système de consommation qui nous a fait grandir, et qu’inconsciemment, nous inculquons à notre descendance.

Ainsi donc, si le film, dans son ensemble, n’est guère passionnant (mal structuré, parfois un peu longuet, et pas super bien joué non plus) le fond l’emporte au final très largement sur la forme, et reste très marquant, tout en nous faisant réfléchir autrement sur ce que nous consommons, en nous ouvrant les yeux sur les coulisses d’un prodige commercial aussi incroyable que démentiel. 16/20



Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

sportschoenen online 02/09/2011 15:47

magnifiqueLe film possède vraiment une force incroyable. Un vrai choc pour moi.

kschoice 01/06/2011 11:47

Comme tu l'as dis, il faut faire passer le message ;-)

Tangokoni 01/06/2011 11:26

Un film dont j'ai parlé autour de moi qui n'est pas connu, mais qui a incité les personnes à le regarder.

Pour La cité de Dieu, je te redirai lorsque je l'aurai vu en entier ;)

kschoice 26/05/2011 21:23

C'est un peu le but de l'article...essayer de le faire connaître et d'inciter à le voir, car le film reste néanmoins très intéressant, malgré ses maladresses.
Pour La cité de Dieu, c'est vrai que le nombre de personnage peut parfois embrouiller et perdre le spectateur, mais le film reste un chef-d'oeuvre du genre. Ca a été une vraie claque pour moi.

Tangokoni 24/05/2011 15:08

Un bon film, du moins à mon goût; une dénonciation qui ne me surprend pas, il faudrait diffuser ce film à de nombreuses personnes.

Pour La cité de dieu, je n'ai pas réessayé depuis mon dernier comm, mais j'ai l'intention de le faire. C'est vrai que le nombre de personnage est assez difficile à suivre oui, mais je vais persévérer.